Assurance jeune conducteur

Assurance jeune conducteur

Le profil du jeune conducteur :

– L’ancienneté du permis n’excède pas 3 ans
– Ou bien le conducteur n’a jamais été assuré durant les trois dernières années.

Attention, il est formellement interdit, sous peine d’annuler le contrat, de conduire sans assurance ou de mentir lors d’une déclaration.

Si le conduit le véhicule de ses parents avec leur permission de temps à autre :

Il est alors nécessaire de déclarer à votre assureur que votre enfant le conduit occasionnellement.

Dans le cas contraire, votre assureur ne prendra pas en charge les sinistres.
De même prévenez votre assureur si vous envisagez de prêter la voiture à un autre proche.

Assurance jeune conducteur

Assurance jeune conducteur

Évaluation de la prime :

Vous payez plus ou moins cher votre prime d’assurance selon que vous conduisiez votre propre voiture ou celle de vos parents.
En temps général, les jeunes conducteurs étant perçus par les assureurs comme des assurés à risques, la prime est souvent accompagnée de majoration et de franchises plus élevées.

Certains assureurs un peu stricts et traumatisés par les statistiques n’acceptent même pas de traiter avec eux. Vous pouvez toujours négocier, les situations varient entre jeunes conducteurs, faites valoir vos différences comme des avantages.

Assurance jeune conducteur

Assurance jeune conducteur

Être couvert par l’assurance de ses parents :

Nous vous conseillons vivement de prendre votre mal en patience, en laissant passer quelques années et faire mûrir votre permis.

Pendant ce temps abritez vous sous la même assurance que vos parents et empruntez leur occasionnellement leur véhicule.
Une fois le délai réglementaire passé, votre premier contrat sera moins méchant pour le portefeuille, en particulier si vous traitez avec le même assureur.

Si vous êtes propriétaire du véhicule :

Informez en votre assureur, même si ce n’est que temporaire (par exemple pour un job d’été).
Vous devez souscrire à un contrat d’assurance comme le font vos parents.

Par contre, à l’égard de votre profil, la cotisation est plus gourmande :

le prix initial est augmenté d’un maximum de 100% durant la première année, de 50% pour la seconde et 25% pour la troisième.
Vous serez confrontez à deux genre d’assurances, des compagnies d’assurance vous dissuadant avec des prix exorbitants et d’autre vous encourageant à voler de vos propres ailes en vous remboursant par exemple la surprime si il n’y a pas eu de sinistre pendant les deux premières années.

Assurance jeune conducteur

Assurance jeune conducteur

Choisir le bon véhicule :

Optez de préférence pour une petite cylindrée : cela vous permettra de diminuer vos risques d’avoir un accident et par conséquent de payer moins cher votre assurance.

La prime évolue en fonction de plusieurs paramètres : cylindrée, prix, parfois même la couleur !

Le rouge est mal réputé auprès des assureurs, jugé comme une couleur tapante et attirante, rappelant les voitures de sports et donc suscitant les convoitises et par conséquent augmentant les risques…

Si vous ne voulez pas payer une assurance presque aussi chère que le prix de votre voiture, mettez une croix sur les bijoux du style décapotables ou GTI, même si elles ont passé l’âge d’être dans les derniers cris.

Ce genre de véhicule, vous le comprenez, n’est pas sans risque, l’assureur est donc méfiant.

En bref, si vous ne voulez pas vous embarquer dans des frais inutiles, choisissez une petite voiture d’occasion solide et discrète qui ne nécessite qu’une simple assurance de responsabilité civile (avec éventuellement la garantie du conducteur facultative mais conseillée).

Besoin d’une assurance jeune conducteur contacter nous au 09 53 59 38 83

Demander votre devis assurance automobile